L’argent colloïdal

Quantum at Home fabrique son propre argent colloïdal.

L’argent colloïdal de qualité augmente la conductivité électrique du corps bien plus efficacement que le sel (chlorure de sodium) ce qui est idéal pour les soins Rife.

L’argent a longtemps été utilisé pour soigner. C’est un puissant antibactérien, antiviral et antifongique, mais aussi un nutriment essentiel pour les humains et les animaux. Il aurait été utilisé avec succès contre des cancers, la maladie de Lyme, le sida, le virus d’Epstein Barr, les candidoses, les parasites et les vers.
Cependant, pour être efficace, il doit se présenter sous une forme colloïdale, et non sous sa forme ionique. Sous sa forme colloïdale, l’argent est en suspension dans le liquide. Les particules d’argent sont alors stables et conviennent pour des usages externe et interne. Sous sa forme ionique, l’argent est dissout dans le liquide. Son atome est beaucoup plus petit que les particules colloïdales. A chacun de ces atomes, il manque un électron, ce qui les rend très réactifs. L’argent ionique dévient néfaste en présence d’un milieu salin, car il se transforme alors en chlorure d’argent, ce qui le rend impropre
à l’usage interne.
La taille des particules de la plupart des solutions d’argent colloïdal du commerce est comprise entre 20 et 100 nanomètres, ce qui les rend inopérantes contre les virus. Il est possible de se procurer des solutions de particules plus fines, inférieures à 10nm mais elles sont plus onéreuses. Lorsque la concentration, donnée en part par million (ppm) est trop élevée, les particules s’agglomèrent, deviennent grosses et inopérantes. Un argent colloïdal de qualité ne doit pas excéder 20ppm. Par ailleurs, certaines solutions du commerce contiennent plus de 90% d’ions d’argent.

L’action de l’argent colloïdal peut se rapprocher de celle d’un antibiotique à large spectre. Sa présence stimule une enzyme, laquelle agit localement sur chaque bactérie, unicellulaire, champignon ou virus en modifiant son équilibre acido-basique. De cette façon, ces organismes pathogènes sont inactivés après un temps de contact d’environ six minutes, parfois moins. Leur cyclogenèse régresse et ils meurent. Cela a été vérifié par le laboratoire de UCLA (Université d’Etat de Californie) et par les travaux du Dr. Robert O’Becker, Centre Médical Universitaire de Syracuse (NY, USA).

La plupart des solutions d’argent colloïdal sont efficaces contre les bactéries et les champignons, mais pour ce qui concerne les virus, qui sont beaucoup plus petit, il faut des particules d’argent très petites, inférieures à 10 nanomètres (nanoparticules).